Las motos d’Arguis et la première médaille. Êtes-vous encouragé?

 

L’Hivernale d’Arguis est essentiellement une réunion de motards très voyageurs qui roulent principalement sur les motos trail et maxitrail, mais il a la particularité d’être universellement reconnu comme dépositaire des valeurs traditionnelles du motocyclisme européen. C’est une rencontre qui “n’est pas à la mode” et reste exactement la même que dans ses origines. Voyager à Arguis est un voyage dans le temps où les vêtements Barbour et Furygan cirés prédominent, tandis que l’odeur de Castrol TTS se mélange à l’odeur du bois.

Dans le cadre de la réunion, la réplique exacte de la médaille des éditions de 1974, 1975 et 1976 implique pour son titulaire la reconnaissance de son attachement aux valeurs de la Hivernale d’Arguis. Sortez votre première moto à nouveau, rappelez-vous comment ce passe-temps a commencé, pour effectuer le voyage à Arguis comme il l’a toujours été.

Tel est l’engagement des participants, bien que dans l’édition 2018, plus de 50% des participants l’aient fait sur les motos Maxitrail, trail et même enduro, soulignant la BMW de la R80G / S à la R1250GS moderne ainsi qu’un nombre important KTM, Africa Twin et Ténéré, 30% ont fait le voyage en moto historique ou à 2 temps, le reste des motos naked (FZ6, CBF, …), le tourisme sportif (CBR XX, Paneuropean, FJR … ) et un nombre important de side-cars (principalement BMW et URAL). Il est également important que le nombre de participants avec trail et enduro se rende à Arguis en empruntant des pistes forestières. Le velomoteur le plus éloigné a voyagé en mouvement depuis Ségovie. Le voyage d’Asun et Jon de Saint-Sébastien a également été très commenté. Ils sont revenus avec la même moto qu’en 1978: une Bultaco Junior 74cc ou le fait qu’ils se soient rencontrés à Arguis à huit motos de la marque “MZ” éteinte de l’ancienne Allemagne de l’Est.

Voyez à nouveau voyager les vieilles motos sur les routes nationales comment l’ancienne Montesa Impala, BMW R69S, R80 G / S, Sanglas 400, BSA B33, MZ 250 ETZ, Vespa, Lambretta, Bultaco Mercurio, RD350 et même TZR, ainsi que L’occasion de les voir rouler par les tunnels de l’ancienne route C-136 du Col de Monrepós est une expérience sans précédent dans le monde de la moto, à un point tel que ceux qui ont été encouragés à voyager de cette manière se retrouvent chaque année, entraînant de plus en plus de motards à Arguis avec leur vieille moto.

La seule façon d’obtenir cette médaille, qui est considérée, par son sens, comme un véritable titre pour les motards qui l’ont obtenue, est de faire le voyage à Arguis comme il l’a été durant ces années. Il n’y a que trois façons de le réaliser et consistent à assister à la réunion de l’une des manières suivantes:

– Avec une moto enregistrée avant le 1er janvier 1986

– Avec une moto d’une ancienne marque espagnole (elles n’existent plus)

– Avec une moto à moteur 2 temps quelle que soit la date de fabrication. Les velomoteurs sont également autorisés dans ce cas.

 

Dans tous les cas, le voyage doit être effectué avec la moto en marche et en circulation depuis la localité d’origine, en plus du fait qu’un enregistrement préalable est indispensable.

Deja tu comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *